Le très grand potentiel de l'énergie grise

27. avril 2020

Les bâtiments durables, sauveurs du climat

Le changement climatique menace toutes les espèces de la planète. Pour réduire les gaz à effet de serre, il faut agir rapidement. Cela vaut également pour le secteur du bâtiment qui est responsable d'une grande partie des émissions de dioxydes de carbone. Jusqu'à présent, le facteur déterminant était la réduction du besoin énergétique des bâtiments, alors que « l'énergie grise » recèle un énorme potentiel pour accélérer la transition énergétique dans ce secteur de façon positive.

L'homme est devenu un danger potentiel pour lui-même. L'explosion démographique de la population mondiale a pour conséquence des excès dangereux : l'extraction massive de combustibles fossiles, les déforestations et l'élevage industriel ne sont que quelques-uns des facteurs qui ont un effet négatif sur notre climat. La température sur notre planète a déjà augmenté d'un degré Celsius depuis le début de l'industrialisation. Si la température moyenne devait encore augmenter d'un degré par rapport à la température moyenne de l'ère pré-industrielle, le risque de changements catastrophiques de l'environnement augmentera, et ce avec des conséquences graves pour l'espèce humaine. Il est temps d'agir.

 

Les objectifs de la lutte contre le changement climatique de la communauté internationale

Lors de la dernière conférence des Nations Unies contre le changement climatique à Paris, la communauté internationale est parvenue à un accord pour limiter l'augmentation de la température et des émissions de dioxyde de carbones. Dans l'Accord de Paris, les 195 pays membres des Nations Unies se sont fixés comme objectif d'atteindre une neutralité des gaz à effet de serre dans le monde avant la seconde moitié du 21ème siècle, ce qui équivaut à un équilibre entre les émissions et l'absorption de dioxydes de carbone. De plus, le réchauffement climatique doit rester nettement inférieur à deux degrés Celsius et, de façon idéale, même inférieur à un degré et demi.

La France fait partie des signataires de l'Accord de Paris et, dans le « Plan pour la protection du climat 2050 », elle prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % d'ici 2030. Au delà du calendrier, des mesures concrètes sont prévues dans les différents champs d'action dont le secteur du bâtiment fait partie.

 

Consommer moins d'énergie, réduire les émissions

Et ce pour une bonne raison, car les bâtiments qui ne sont pas construits selon les principes du développement durable, sont les ennemis numéro un du climat : ils consomment des quantités considérables d'énergie tout en générant beaucoup d'émissions de gaz à effet se serre. En 2016, un tiers de la consommation de l'énergie finale et des émissions de dioxyde de carbone en France provenaient du secteur du bâtiment. Le bilan négatif actuel du secteur du bâtiment doit avant tout être amélioré par la promotion d'une meilleure efficacité énergétique dans les bâtiments neufs et de mesures d'assainissement énergétiques.

 

Durable = global

L'approvisionnement et la fabrication des matériaux de production ainsi que la construction et la déconstruction d'un bâtiment contribuent également à une charge d'énergie négative avec un potentiel d'effet de serre considérable : il s'agit de l'énergie appelée « grise ». C'est pourquoi il est important de considérer si un bâtiment peut être réutilisé facilement et si ses composants peuvent être recyclés et réutilisés. Et cela dépend du mode de construction et des matériaux employés. C'est ici que le cycle de vie d'un bâtiment entre en jeu. L'analyse du cycle de vie permet d'établir un bilan des effets sur l'environnement et des coûts durant toutes les phases de la durée de vie d'un bâtiment de manière globale, de l'extraction des matières premières, en passant par la fabrication du produit, l'utilisation, l'entretien, la modernisation, la destruction et la déconstruction jusqu'au recyclage. Concepteurs, architectes et maîtres d'ouvrage bénéficient ainsi d'informations sur la qualité réelle d'un bâtiment sur l'ensemble de son cycle de vie. En fonction du mode de construction et du type de bâtiment, la durée de vie d'un bâtiment, qui est définie selon le principe du « berceau au berceau », se situe entre 20 et 50 ans. Comparée à d'autres biens d'investissement, c'est une durée plutôt longue et il faut donc poser au plus tôt les jalons conduisants au développement de bâtiments durables.

 

Certification durable

Au cours des dernières années, différents systèmes d'évaluation et outils ont été développés. Par exemple, le certificat de la Société allemande pour la construction durable (DGNB) qui est basé sur les trois dimensions du développement durable et prennant en compte l'environnement, l'homme et la rentabilité à titre égal sur l'ensemble du cycle de vie et qui optimise leur interaction. Les matériaux peuvent alors être influencés positivement dès la planification par un choix intelligent des matériaux de construction. Les déclarations environnementales de produits, appelées EPD, qui sont basées sur les normes ISO et donc harmonisées au niveau international, constituent la base de l'analyse écologique des bâtiments. En dehors des qualités écologiques, économiques, socio-culturelles et fonctionnelles, la technique, les processus et l'emplacement influent également dans la description et l'analyse objective de la durabilité des bâtiments.

Pour ProContain, il est essentiel d'atteindre dans ces domaines une qualité de bâtiments modulaires aussi élevée que possible. Cela permet de réduire le plus possible leurs effets sur l'environnement et de leur garantir une qualité d'utilisation élevée tout au long de leur cycle de vie.

Environ la moitié du bilan énergétique au cours du cycle de vie d'un bâtiment est affecté à « l'énergie grise ».:

Dernières nouvelles

11. mai 2020

Alho GmbH et sa filiale ProContain ont interviewé l'expert des bâtiments verts Gerhard Hoffman au sujet de la contribution de l'énergie grise à la construction durable.

04. mai 2020

Mon premier est un bâtiment scolaire de 157m². Mon deuxième a une capacité d'accueil de 2 fois 25 élèves. Mon troisième est conforme à la RT 2012. Et mon tout est livré en 3...

17. juin 2019

Les professionnels de la construction modulaire publient de nouvelles Conditions Générales de Location

07. juin 2019

Un hôtel de 151 chambres a été construit de façon modulaire sur le toit du parking d'un centre commercial à Berlin.