La construction modulaire et l'énergie grise

11. mai 2020

« La construction modulaire marque des points en termes d'énergie grise grâce à son système ! »

Alho GmbH et sa filiale ProContain ont interviewé l'expert des bâtiments verts Gerhard Hoffman au sujet de la contribution de l'énergie grise à la construction durable.

Alho : Monsieur Hoffmann, qu'est-ce que l'énergie grise et où trouvons-nous cette énergie dans les bâtiments ?

Gerhard Hoffmann (GH) : Quand nous parlons d'énergie grise dans les bâtiments, il est question de l'énergie nécessaire pour la fabrication, le transport, le stockage, la vente et l'élimination des matériaux d'un bâtiment. Pour cela, nous avons besoin d'énergie qui n'est pas visible, donc grise.

Alho : Pourquoi devrions-nous réduire l'énergie grise dans les bâtiments ?

(GH) : Le secteur du bâtiment est responsable de 30 à 40 pour cent de l'énergie primaire dans le monde et de 40 à 50 pour cent des matières premières. Plus la part d'énergie grise est élevée, plus la charge d'énergie d'un bâtiment est élevée. Sa réduction recèle donc un potentiel énorme pour une construction respectueuse de l'environnement et efficiente au niveau des coûts.

Alho : Comment peut-on calculer l'énergie grise ?

(GH) : Il est judicieux d'évaluer tous les effets sur l'environnement d'un produit sur l'ensemble du cycle de vie et non pas l'énergie grise séparément. Parce que la durabilité ne peut être atteinte par des actions isolées, mais par leur interaction dynamique. Il faut donc considérer toutes les phases de la vie d'un produit, en l'occurence un bâtiment, de la mise à disposition des matières premières en passant par la fabrication et l'utilisation jusqu'au recyclage et la réutilisation à la fin du cycle de vie. Les effets sur l'environnement désignent l'utilisation de ressources, par exemple de gaz naturel, de matières premières et d'eau, et les émissions dans l'environnement. Il peut notamment s'agir des déchets et des émissions de dioxyde de carbone, c.à.d. l'empreinte carbone.

Alho : Comment peut-on évaluer les effets environnementaux d'un bâtiment ?

(GH) : La méthode du bilan écologique ou LCA, Life-Cycle-Assessment s'est avérée utile. Elle est basée sur les normes environnementales ISO 14040 et ISO 14044. À l'aide du bilan écologique, nous sommes en mesure d'analyser et d'optimiser la qualité écologique, du produit isolé jusqu'à l'ensemble du bâtiment. Ses résultats sont pris en compte pour l'évaluation de la performance environnementale d'un bâtiment.

Alho : La construction durable est soupçonnée d'être chère. Qu'en est-il des coûts ?

(GH) : Comme pour le bilan écologique, il est utile de calculer tous les coûts d'un bâtiments sur l'ensemble du cycle de vie. Il est important d'implémenter le calcul avec la méthode des coûts du cycle vie dès la phase de conception en amont de la réalisation du projet. Ensuite, l'optimisation des coûts de cycle de vie et donc aussi des coûts de l'énergie grise ne peut être réalisée qu'avec un gros effort financier.

Alho : Quel est le rôle des certificats de durabilité tels que par exemple BREEAM, DGNB et LEED ?

(GH) : À côté de l'empreinte écologique d'un bâtiment avec la méthode LCA, les certificats de durabilité représentent aussi tous les coûts avec la méthode du coût du cycle de vie LCC et d'autres aspects au moyen de différents critères. Les maîtres d'ouvrage qui souhaitent maîtriser les coûts sur l'ensemble du cycle de vie de leur projet de construction le font certifier auparavant. Car la construction durable s'avère rentable et, de nos jours, c'est aussi le marché qui le réclame. Actuellement, le bilan de l'énergie grise est donc intégré à la planification de bâtiments générant peu d'émissions et respectueux de l'environnement via des critères dans le cadre des certificats de durabilité, avec la méthode de calcul LCA et LCC.

Alho : Quel mode de construction est efficace vis à vis de de l'énergie grise ?

(GH) : Selon le type de bâtiment et son niveau énergétique, il est possible de réduire les émissions de dioxyde de carbone d'environ 40 à 60 pour cent pour la part construction grâce à des modes de construction présentant une faible part d'énergie grise. En choisissant des matériaux peu polluants avec un taux de recyclage élevé tels que l'acier, la part d'énergie grise peut être nettement réduite.

Alho : Quel est le bilan de la construction modulaire en termes d'« énergie grise » ?

(GH) : En termes d'énergie grise, la construction modulaire peut marquer des points grâce à des avantages résultant de son système ! En effet, les effets négatifs sur l'environnement et le climat provoqués par la fabrication et l'élimination des matériaux peuvent être réduits de plusieurs façons. Dès la conception, l'accent est mis sur la préservation des ressources. Ceci est dû à la structure modulaire des bâtiments. Mais on économise une grande part d'énergie grise dès la fabrication, par exemple grâce aux processus standardisés et au taux de préfabrication industrielle élevée.

Alho : Quels sont les avantages des modules ?

(GH) : Les différents modules sont reliés entre eux de façon mécanique. Cela a un effet positif lors de la construction et la déconstruction d'un bâtiment modulaire. Les modules peuvent être reliés entre eux en quelques jours, mais également séparés à nouveau. En conséquence, cela induit une capacité de transformation élevée, ce qui prolonge automatiquement la durée d'utilisation. L'acier et le Placoplatre, qui sont les principaux matériaux du module, sont parfaitement adaptés au recyclage ou à une réutilisation. Tous ces aspects influent dans l'analyse des coûts du cycle de vie. Les résultats de l'analyse LCC confirment qu'un investissement dans un bâtiment modulaire durable d'ALHO et de sa filiale ProContain est aussi une décision durable en faveur de l'économie et de l'écologie.

Alho : Monsieur Hoffmann, nous vous remercions cet entretien intéressant !

Dernières nouvelles

04. mai 2020

Mon premier est un bâtiment scolaire de 157m². Mon deuxième a une capacité d'accueil de 2 fois 25 élèves. Mon troisième est conforme à la RT 2012. Et mon tout est livré en 3...

27. avril 2020

Le changement climatique menace toutes les espèces de la planète. Pour réduire les gaz à effet de serre, il faut agir rapidement. Cela vaut également pour le secteur du...

17. juin 2019

Les professionnels de la construction modulaire publient de nouvelles Conditions Générales de Location

07. juin 2019

Un hôtel de 151 chambres a été construit de façon modulaire sur le toit du parking d'un centre commercial à Berlin.