Et la lumière fut !

30. novembre 2020

Vivre à l'intérieur des bâtiments est plus confortable, plus sûr, plus rentable car ils sont dorénavant doté d'une efficacité énergétique améliorée. Ceci est notamment dû aux nouvelles possibilités découlant de l'automatisation professionnelle et l'éclairage des bâtiments. C'est une des raisons pour laquelle le salon BAU 2019 a choisi de développer le thème « Smart : technologies de bâtiments + lumière ».

Le pilotage de la lumière artificielle a fortement évolué au cours des dix dernières années. Ceci n'est pas un hasard : l'éclairage constitue environ un tiers de l'utilisation d'énergie primaire dans les bâtiments. Limiter la consommation d’une maison au stricte nécessaire a un effet économique et écologique. La technologie LED, devenue la norme d’aujourd'hui, joue un rôle décisif pour l'évolution positive de la lumière artificielle.Leurs avantages apparaissent clairement : la consommation d'énergie dans les bâtiments baisse, car les LED consomment moins d'énergie et sont moins encombrantes. De plus, les diodes lumineuses durent plus longtemps et nécessitent donc moins d’interventions de maintenance.

« Les maîtres d'ouvrage souhaitent notamment susciter des émotions et ambiances spécifiques auprès des habitants avec des gestions modernes de l'éclairage», explique Sebastian Palmer, Solution Architect Building Technology chez PHOENIX CONTACT. « L'utilisation doit alors être aussi simple que possible et facile à comprendre, pour permettre à l'utilisateur de réguler le confort d'ambiance aussi individuellement et indépendamment que possible ». Des scénarios prédéfinis, comme par exemple un mode de présentation, constituent une aide nécessaire. Lorsque ce mode est activé, l'éclairage est automatiquement adapté lorsque le beamer est utilisé et les stores sont baissés en même temps. « C'est comme quand on monte dans la voiture et que la lumière s'allume », poursuit Sebastian Palmer.

Mais comment est-ce qu'une commande professionnelle de l'éclairage, de l'ombrage et du climat peut contribuer concrètement à une efficacité énergétique optimale ?

La lumière s'allume et s'éteint automatiquement en fonction de l'occupation de la pièce grâce aux détecteurs de mouvements et de présence. Les lumières réduisent automatiquement leur intensité quand il y a du soleil. Il en est de même pour la commande professionnelle de l'ombrage. Le réglage des lamelles est automatisé de manière à obtenir une lumière du jour maximale. Le store est baissé en même temps pour protéger les occupants de la chaleur. Une gestion climatique intelligente contribue  à un confort optimal et à la meilleure efficacité énergétique possible d'un bâtiment : lorsque la fenêtre est ouverte, la climatisation est automatiquement désactivée. Le réglage de la température dépend ici de la température extérieure. Avec une commande professionnelle de l'éclairage, de l'ombrage et du climat, on peut économiser une grande quantité d'énergie et donc réduire les coûts d’utilisation du bâtiment. Afin de créer le plus de synergies et de confort possibles, l’essentiel est de coordonner l’information entre « Éclairage, ombrage et climatisation ». Se pose par exemple la question de savoir comment augmenter le niveau de l'éclairage pour ne pas se retrouver dans des pièces sombres ? Il faut adapter la lumière artificielle en permanence en fonction des conditions de luminosité. En fin de journée, la lumière artificielle occupe un rôle central du bâtiment intelligent.

 

Des solutions flexibles sur le marché de l'automatisation des bâtiments

Le marché de l'automatisation des bâtiments offre plusieurs systèmes : BACnet, KNX, LON qui sont des systèmes ouverts et des systèmes BUS principaux ainsi que SMI, MP-Bus et DALI qui sont des sous-systèmes. Pour toutes les solutions, il est important qu'elles soient basées sur une structure dite ouverte. Ici, la structure est un cadre de programmation utilisé dans la technique des logiciels, en particulier dans le cadre du développement de logiciels orientés sur l'objet ainsi que dans les approches de développement basées sur les composants. Sebastian Palmer souligne : « Cette approche doit impérativement être prise en compte quand il s'agit de décider quel système choisir. » En général, ce n'est pas le choix de la communication qui compte. C'est plutôt le choix de la plate-forme de logiciel qui est utilisée qui permet à l'exploitant d'assurer que l'utilisateur puisse optimiser ses bâtiments et les processus dans le bâtiment. Le système standard utilisé pour la commande de maisons et de bâtiments s'intitule KNX. Ici, c'est un protocole standardisé qui assure que tous les composants communiquent par un langage commun via le média KNX. Étant un standard international reconnu (ISO/IEC 14543-3), KNX permet de combiner les produits KNX de différents fabricants. KNX est donc adapté à toutes les applications, ce qui signifie que ce système convient à tous les domaines de la domotique pour les maisons individuelles et les immeubles.

 

Les avantages de la commande de lumière intégrée avec la construction modulaire

Lors de l'automatisation des bâtiments, le défi est toujours le même,  indépendamment de la manière dont un bâtiment est créé,  il faut coordonner tous les corps de métier concernés qui interviennent dans l'automatisation des bâtiments. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'une parfaite interaction dans l'esprit d'une conception systémique du bâtiment peut avoir lieu.

La construction modulaire reprend cette approche au tout début de la conception du projet dans ses déroulements intégrés. Contrairement au mode de construction traditionnel, une planification intégrale est impérative pour la construction modulaire. Cela vaut aussi pour l'automatisation des bâtiments. Le chauffage, la lumière, l'ombrage, la climatisation et la « technologie intelligente » correspondante doivent être harmonisés en amont de la phase des travaux. Les spécialistes de ALHO et de PROCONTAIN ont l’expérience et la maîtrise de ces sujets et, de cette façon, les clients bénéficient de conseils avisés pour un résultat adapté à leurs besoins. Sebastian Palmer en est convaincu : « La standardisation de la construction modulaire représente alors une base idéale pour la mise en œuvre de ces solutions ».

Dernières nouvelles

17. décembre 2020

ProContain vous souhaite un joyeux Noël et revient sur une autre année 2020! Apprendre encore plus.

14. décembre 2020

La construction hors-site au cœur de l’émission « Les dossiers construction 21 ».

07. décembre 2020

La nouvelle RE2020, va modifier profondément le secteur du bâtiment et le bâtiment neuf en particulier. La construction hors-site se présente comme une solution d’avenir.

23. novembre 2020

Découvrez en accéléré la construction de la nouvelle école de la commune de Strassen.